Webula

De nos jours, les logos représentent la première vitrine d’une entreprise, c’est ce que les consommateurs retiennent de la marque. Il est donc primordial pour une entreprise, quel qu’en soit sa taille, de bien le choisir.

Pour cela, il est important dans un premier temps, de se questionner sur différents points précis de l’organisation. Quelles sont les valeurs de l’entreprise ? Quel message le logo doit-il faire passer aux consommateurs ? Quelle est la cible de l’entreprise ?

Puis dans un autre temps, y voir un aspect plus lié au design du logo, notamment en lien avec les tendances actuelles. Quelle forme choisir ? Quelles couleurs correspondent le mieux à l’entreprise ? Comment le décliner ?

Dans cet article, nous allons développer, en nous appuyant sur des exemples concrets, les 10 points essentiels pour bien réussir son logo.

1 – Un design épuré

Un logo doit pouvoir être simple tout en gardant une touche d’originalité. Dans le but d’être comprit par un maximum de personnes afin de rester dans la mémoire de clients potentiels. Si celui-ci remplit ce critère c’est un premier pas en avant.

Pour perdurer dans les esprits, le logo doit être aéré, c’est à dire qu’il doit comporter que très peu d’informations, il faut aller à l’essentiel. En effet, à l’inverse, un logo chargé ne restera pas dans la mémoire des consommateurs. Celui-ci comporte trop d’informations que le cerveau ne retiendra pas.

Par exemple, le logo Apple illustre bien la simplicité et l’originalité lié.  

2 – Une définition éternelle

Bien que l’originalité pour un logo soit très importante, il ne faut pas trop en abuser. En effet, les tendances, les modes, les goûts, changent extrêmement vite. Il faut donc essayer de garder une certaine neutralité, pour que le temps ne desserve pas celui-ci mais permettent au contraire de le laisser marqué dans les esprits un maximum de temps et si possible sur plusieurs générations.

Cet aspect d’intemporalité est difficile a effectuer car nous sommes fortement influencer par la mode actuelle, qui ne sera peut-être pas celle de demain.

Parmi les plus connu, Coca-Cola a su exploiter au mieux ce point car l’on peut observer que l’entreprise n’a quasiment pas changé de logo depuis sa création en 1886.

3 – Évoquer le domaine d’activité

Lors de la conception d’un logo il est primordial de bien connaître le domaine d’activité de l’entreprise pour ainsi jouer sur un design pouvant rappeler celui-ci. En effet, il est très utile pour le client de savoir à qui il a à faire.

Un logo composé d’un pictogramme représentant l’activité de l’organisation va être plus facilement imprégné par le consommateur et celui-ci va ainsi mieux retenir le logo. Il est également envisageable d’y faire figurer un motif rappelant l’origine de l’entreprise. Par exemple, une entreprise basée dans le département de l’Eure peut éventuellement indiquer en fond du logo la carte géographique de ce même département. Grâce à cela, les clients en apprennent plus sur l’entreprise uniquement en ayant visualisé le logo.

4 – L’importance de la typographie

La typographie représente un point essentiel du logo, d’un point de vue esthétique notamment. Il est important de la limiter à deux polices différentes. Outre ces deux polices, le logo pourrait avoir un aspect brouillon.

Afin de se différencier au maximum des concurrents ainsi que des autres entreprises, il est très intéressant de créer sa propre typographie. Grâce à cette création le logo prend une forme unique et inimitable. C’est également par ce moyen que le logo va rester dans les esprits des clients.

5 – La forme du logo

Lorsque l’on observe un logo, la forme détermine rapidement l’idée que l’on va avoir de celui-ci, puis indirectement de l’entreprise. En effet, un logo carré va avoir un aspect plus strict qu’un logo rond, il est plus adapté pour les entreprises voulant montrer un côté structuré, stable, comme par exemple les organisations financières ou encore les assurances.

A l’inverse, un logo rond va plutôt être interprété comme une alliance, une unité. Un rond a une représentation plus fine que le carré. Il peut être utilisé notamment pour les associations ou encore les entreprises pouvant prôner l’élégance, le raffinement.

6 – Les couleurs et leurs significations

Pour le choix des couleurs, l’entreprise doit se poser les bonnes questions : Quels messages voulons-nous faire passer ? Quels sentiments le logo doit-il déclencher chez le client ?

Chaque couleur a une signification, on peut donc plus ou moins prévoir quel va être le ressenti des clients lorsqu’ils vont être confronté à celui-ci. Pour cela, nous allons, ici, les étudier en les détaillants succinctement.

 

Le bleu : La couleur bleue inspire la confiance, la sérénité, chez les consommateurs, on peut notamment observer l’importance de cette couleur dans le secteur bancaire ou encore du digital.

 

Le orange : Le orange symbolise la créativité. C’est notamment pour cela que des jeunes entreprises ou start-up utilisent cette couleur. De plus c’est une couleur vive, ce qui permet également d’attirer l’attention.

 

Le rouge : Cette couleur est symbole d’ambition, de passion, elle interpelle le consommateur et lui donne envie de prendre les choses en main. C’est pour cela que le rouge ressort beaucoup pour les logos d’entreprises ayant pour cible la jeunesse.

 

Le noir : La couleur noire représente l’élégance, la simplicité, le sérieux. C’est d’ailleurs pour ces raisons que nous retrouvons beaucoup cette couleur dans le domaine du luxe.

 

Le jaune : Le jaune est une couleur symbolisant l’optimisme, le dynamisme. Cette couleur assez attirante évoque pour beaucoup un côté actif, entreprenant.

 

Le vert : Très logiquement le vert est symbole de nature, d’écologie, de bien-être, de sérénité. C’est d’ailleurs pour ces raisons que l’on retrouve cette couleur, notamment pour les instituts pharmaceutiques ou encore les instituts de beauté, en passant par les magasins bio.

7 – Se démarquer de la concurrence

Dans un monde de plus en plus concurrentiel, il est très important de se démarquer, pour ainsi attirer le consommateur dans l’entreprise et par la suite le fidéliser. Analyser les différents styles de logo des entreprises du même secteur va permettre de ne pas reproduire la même chose et ainsi proposer une esquisse nouvelle, plus moderne.

La différence va donc attirer. En effet, à l’inverse, si le logo est presque le même pour toutes les organisations d’un même secteur, personne ne sortira son épingle du jeu. L’inspiration des concurrents est importante mais la différenciation est primordiale.

8 – Quel format pour votre logo ?

Une fois la conception du logo faite, il ne faut pas minimiser la réflexion concernant le format de celui-ci. Afin de ne pas perdre de qualité lors de l’incrustation sur un document quelconque, il est préférable de le conserver sous certain format plutôt que d’autre. En effet, pour qu’un logo soit de bonne qualité, il doit être réalisé comme image vectorielle et non matricielle.

Pour cela il existe différents formats d’image pouvant enregistrer de manière vectorielle, le format « .ai » ou encore le format « .eps » sont conseillés. Ce sont sous ces formats que les imprimeurs souhaitent, le plus souvent, recevoir un fichier. En revanche, il est fortement déconseillé, pour un logo, de l’enregistrer sous un format « .jpg » ou « .png » car il perd en qualité des lors qu’il est redimensionné.

9 – Les différentes déclinaisons

Pour être définitivement terminé, un logo doit avoir la possibilité d’être décliné sous divers couleurs. Un logo peut être imprimé sur des couleurs différentes, notamment pour les cartes de visite ou encore les papiers à entête, il faut donc l’adapter à ceci.

En effet, un logo noir sur un fond noir n’a aucun intérêt, il faut donc pouvoir le décliner en blanc. Il est également important de le décliner afin d’être importé sur tous types de couleurs. C’est pour cela qu’une charte graphique est intéressante notamment, le créateur proposera ainsi différentes variations.

10 – Design responsive

Dans notre époque actuelle, chaque individu, ou presque, possède en plus d’un ordinateur classique, un téléphone portable ou une tablette tactile. Pour que le logo soit réussi, il faut donc que celui-ci s’adapte à chaque écran.

Au-delà de la couleur, le logo en question doit avoir plusieurs formes pensées par le créateur. Cette technique étant exécutée correctement, le logo pourra apparaître sous différentes formes, tout en gardant son identité de base. On observe notamment cette technique pour le logo du géant du numérique, Google.